Comparaison, articulation et réciprocité des programmes

Évaluer, comparer, reconnaître l’apprentissage antérieur

Pour parvenir à une véritable mobilité des apprenants et des travailleurs dans les professions non réglementées, le secteur du tourisme du Canada doit se doter de meilleurs mécanismes d’évaluation, de comparaison et de reconnaissance des acquis.

En présence de mécanismes précis, équitables et fiables permettant aux enseignants, aux formateurs et aux apprenants d’évaluer, de comparer et de reconnaître les compétences et les titres de compétence, tout le monde est gagnant.

Prenant appui sur ses normes de compétence nationales et son programme de reconnaissance professionnelle, RH Tourisme Canada effectue des recherches ciblées. Il répertorie et compare, pour chaque profession ciblée, les objectifs d’apprentissage établis par les établissements d’enseignement et par les associations de l’industrie, ici et à l’étranger. Les résultats de ces travaux permettront d’élaborer des protocoles et des mécanismes efficaces de reconnaissance des acquis pour les professions touristiques.

Cadre de compétences des cuisiniers

(disponible en anglais seulement)

Une définition claire des cheminements de carrière et des compétences requises peut améliorer la productivité de l’industrie, car elle facilite le recrutement, la sélection et le maintien en poste des candidats les plus qualifiés.

Pour que les employeurs puissent évaluer correctement les compétences des candidats, et pour que les candidats s’y retrouvent parmi les divers programmes de formation et les exigences de l’industrie, il est nécessaire de définir de façon claire, cohérente et réaliste les cheminements de formation et de carrière possibles.

Ce projet a été lancé par des chefs et des formateurs qui ont décidé d’unir leurs efforts pour offrir des ressources susceptibles d’attirer de nouveaux candidats dans la profession.

Chefs, représentants de l’industrie, enseignants et formateurs, apprentis et organismes de développement des ressources humaines en tourisme ont amorcé une analyse nationale des divers titres de compétence en cuisine, afin d’établir un classement cohérent.

Projet d’intégration des normes de compétence nationales dans la formation en tourisme (Date d’achèvement prévue : juillet 2009)

L’intégration des normes de compétence nationale pertinentes dans le programme de formation du cégep de Saint-Félicien, et l’établissement de liens de réciprocité entre RH Tourisme Canada et ce collège québécois, permettront aux étudiants d’acquérir un éventail de compétences professionnelles et de gestion.

De plus, les finissants recevront automatiquement une attestation emerit de connaissance de la fonction de travail. Réciproquement, les détenteurs de l’attestation emerit pourront aussi recevoir le diplôme en Techniques touristiques du cégep de Saint-Félicien.

Étude comparative des programmes d’apprentissage pour cuisiniers : Canada et Allemagne (mai 2008)

(bientôt disponible en français)

Au Canada, les programmes du RH Tourisme Canada et les programmes interprovinciaux Sceau rouge permettent de reconnaître de façon fiable les professionnels qui satisfont aux normes établies.

Cette étude compare les compétences requises pour obtenir le titre de cuisinier à la chaîne, entre le programme national emerit pour cuisiniers à la chaîne, le programme interprovincial Sceau rouge pour cuisiniers, et le programme pour cuisiniers offert en Allemagne par le Dual Vocational Education and Training (VET) System.

Comparative Analysis: The EMBOK Model Framework and the Tourism HR Canada Event Coordinator/Event Manager Occupational Standards

(disponible en anglais seulement)

Les normes de compétence sont définies comme les connaissances, les habiletés et les attitudes qu’une personne doit s’approprier pour être considérée comme compétente dans une fonction de travail donnée. Après une analyse détaillée de la profession, on définit dans les normes et les exigences de connaissances et de rendement correspondant à la profession concernée.

Le modèle EMBOK est une représentation tridimensionnelle des étapes de gestion d’une activité spéciale. Il s’agit d’un modèle séquentiel reflétant la nature changeante de la gestion d’une activité spéciale.

Depuis sa création, le modèle est raffiné et validé à l’échelle internationale par de nombreux groupes de l’industrie et du monde de l’enseignement. S’appuyant sur les résultats de cette étude, RH Tourisme Canada coordonne actuellement l’élaboration de normes de compétence internationales pour les gestionnaires d’activités spéciales.

Comparative Analysis: SAQA National Diploma: Event Coordination and Tourism HR Canada Event Coordinator/Event Manager (juillet 2007)

(disponible en anglais seulement)

En 1998, l’Afrique du Sud a institué les Sector Education and Training Authorities (SETAs), qui comprennent les services SETA et la THETA (Tourism and Hospitality Training Authority). Le South Africa’s National Qualifications Framework (NQF) a été créé, entre autres, pour faciliter l’évaluation de la comparabilité internationale des normes de compétence (site Web de l’Organisation internationale du Travail).

Le Canada et l’Afrique du Sud ont établi des normes de compétence pour l’industrie des activités spéciales. Une analyse comparative de ces normes permettra d’élaborer un modèle de reconnaissance des titres de compétence étrangers pour l’industrie des activités spéciales dans les deux pays.

Comparative Study: Emerit and Federation of Dining Room Professionals Certifications (septembre 2007)

(disponible en anglais seulement)

Dans le cadre de cette étude, on a comparé les normes de compétence nationales, le matériel d’évaluation du rendement et les méthodes de reconnaissance pour les postes de service et de gestion en restauration.

La Federation of Dining Room Professionals (FDRP) est un organisme international basé aux États-Unis, voué à la promotion de l’excellence du service dans le domaine de la restauration.

L’étude comprenait la revue et l’analyse de la gouvernance, des pratiques administratives, de l’approche théorique en matière d’élaboration des programmes, et des méthodes d’évaluation. Les résultats de l’étude ont donné lieu à un projet d’entente de réciprocité entre RH Tourisme Canada et la FDRP; les discussions sont en cours.

Selective World Scan of Tourism & Hospitality Education and Training Frameworks (mars 2006)

(disponible en anglais seulement)

Ce projet de recherche comprenait une analyse à l’échelle mondiale des modèles de formation scolaire et professionnelle en tourisme, et une comparaison de ces modèles avec les pratiques en vigueur au Canada. Dans le cadre de l’étude, on a analysé la formation, l’évaluation et la reconnaissance professionnelle en milieu de travail (industrie); les systèmes d’éducation postsecondaire; et les modèles régionaux d’évaluation des compétences. Le rapport d’étude contient des recommandations favorables à l’élaboration d’un système de reconnaissance bilatérale ou multilatérale des apprenants et des travailleurs.

Étude comparative des programmes de formation en tourisme du RH Tourisme Canada et de l’Australie

(décembre 2005)

RH Tourisme Canada a élaboré un programme de reconnaissance professionnelle destiné à l’industrie pour répondre à la demande croissante d’employés qualifiés et au désir d’offrir un service d’excellente qualité au sein de cette même industrie. Néanmoins, RH Tourisme Canada reconnaît que la croissance prévue de l’emploi risque de provoquer une pénurie de main-d’œuvre au Canada, et que l’industrie a tout à gagner à reconnaître les compétences acquises à l’étranger, afin de favoriser l’immigration et la mobilité des travailleurs formés à l’étranger.

Afin de répondre aux besoins futurs, un système de reconnaissance des titres de compétence étrangers (RTCÉ) doit être mis au point et concorder avec les normes de compétence et le programme de reconnaissance professionnelle en vigueur.

Étude comparative des programmes de reconnaissance professionnelle du RH Tourisme Canada et de CARIBCERT

(octobre 2005)

Cette étude comprenait une revue de certains systèmes internationaux de reconnaissance des titres de compétence. On a répertorié les éléments communs de ces systèmes, ainsi que les éléments pertinents pour le Canada. Le but de l’étude consistait à prendre appui sur les relations actuelles et sur les études similaires pour établir des systèmes de reconnaissance conjoints entre pays.

Il s’agissait de mieux comprendre la méthodologie d’évaluation et de reconnaissance. On a aussi tenté de déterminer les difficultés et les exigences associées à l’élaboration d’un modèle de reconnaissance des titres de compétence étrangers.

Systèmes étrangers : Une étude sur les normes et les systèmes de reconnaissance professionnelle en vigueur au Canada et dans les Caraïbes

(novembre 2005)

Cette étude a porté sur les conditions et processus d’élaboration et de mise en application de normes et de systèmes sélectionnés de reconnaissance professionnelle pour l’enseignement et la formation en tourisme au Canada et dans les Caraïbes. Elle visait à déterminer d’éventuels éléments communs et pertinents pour les deux pays.